École Moderne

Sans titre


Prix de l'œuvre4000,00

à vendreNouveau 193.5 × 71 × 62 cm

Sculpture en fer de l’Ecole Moderne des Beaux-Arts de Paris

En stock

Simulez un financement

nos garanties

livraisons garanties

par des transporteurs spécialisés

En savoir plus

paiements sécurisés

CB, American Express, 4x sans frais ou Virement

En savoir plus

œuvres uniques
& originales

Toutes les œuvres sont uniques

service client

0820 956 956

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

À crédit, pour un montant de

Choisissez la durée de votre crédit en déplaçant le curseur "Durée"

 
Mensualités
TAEG %

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Les Conditions générales Particulières de Financement sont consultables sur le site de notre partenaire et sur l'offre de financement.Financement sous réserve d'acceptation de notre partenaire.

Financez cette œuvre

École Moderne

École Moderne

L’École Moderne des Beaux-Arts, plus communément appelée « les Beaux-Arts de Paris », est un établissement français enseignant l’art et ayant été créé en 1817. L’institution a également pour vocation d’héberger des collections historiques et contemporaines, d’être un espace d’exposition et une maison d’édition.On y délivre le Diplôme National Supérieur d’Art Plastique (DNSAP) au bout de cinq années d’études. Là-bas, jeunes artistes côtoient artistes aguerris au fil des expositions, des cours et au sein des divers ateliers de l’Ecole. Cette effervescence artistique constitue l’essence de cette fabrique étant également vitrine des artistes de demain.Idéalement situé en face du Louvre, dans le quartier de Saint Germain des Prés, il s’agit d’un lieu chargé d’histoire. Historiquement, y était hébergée l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture datant du XVIIème siècle, fondée sous le règne de Louis XIV, dont l’Ecole a conservé nombreux de ces ouvrages à but pédagogique.Plus tard, en Mai 68, l'Ecole était un épicentre de la révolte étudiante. En effet, les affiches désormais cultes de cette insurrection sortaient tout droit de ce qui était appelé l'« Atelier Populaire ». Le 27 juin 1968, la police y met un terme, investit les Beaux-Arts et embarque les insoumis. Cet esprit libertaire, on le retrouve désormais dans la pédagogie adoptée par le corps enseignant, qui préfère l’expérimentation personnelle à des cours trop directifs.Dans cette école, près de 600 élèves y étudient la peinture, la sérigraphie, la gravure et la sculpture, sous la tutelle de véritables artistes reconnus dans leurs milieux respectifs. Depuis 200 ans y sont formés des générations d'artistes et grands maîtres tels qu'Auguste Renoir, Claude Monet, Jean Nouvel ou encore César.