Jean Moderne

Clean Leaving Under Difficult Circumstances


Prix de l'œuvre3000,00

à vendreNouveau 116 x 89 cm

Œuvre originale, datée et signée
Ce tableau figurait à l’exposition MOD à la galerie Supérette, rue du faubourg Poissonnière lorsque les attaques du 13 novembre ont eu lieu. Le titre de l’œuvre est une définition du mouvement MOD des années 60.
Lack Of Afro, qui est venu jouer pour le vernissage en a fait le titre d’un morceau.

Huile sur toile

En stock

Simulez un financement

nos garanties

livraisons garanties

par des transporteurs spécialisés

En savoir plus

paiements sécurisés

CB, American Express, 4x sans frais ou Virement

En savoir plus

œuvres uniques
& originales

Toutes les œuvres sont uniques

service client

0820 956 956

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

À crédit, pour un montant de

Choisissez la durée de votre crédit en déplaçant le curseur "Durée"

 
Mensualités
TAEG %

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Les Conditions générales Particulières de Financement sont consultables sur le site de notre partenaire et sur l'offre de financement.Financement sous réserve d'acceptation de notre partenaire.

Financez cette œuvre

Jean Moderne

Jean Moderne

Jean Moderne, aussi connu sous le pseudonyme RCF1, est un artiste peintre né en 1968. Il vit entre Paris et Londres.Artiste influencé par le mouvement MOD des années soixante, Jean Moderne a commencé la peinture lorsqu’il était adolescent. A cette époque-là, il dessinait sur les parkas de ses amis et bombait les murs de scooters au pochoir. En 1988, alors qu’il suivait des études d’histoire de l’art, il décide de tout arrêter et de se consacrer au graffiti new-yorkais. L’Aérosol Art est pour lui le dernier mouvement artistique fort. Peindre à la bombe est pour lui chose facile.Son style est très marqué par la culture rock. Les initiales de son pseudonyme lui viennent d’ailleurs d’une chanson des Clash, Rudie Can’t Fail.Dans les années 1990, il se tourne vers le journalisme et se met à travailler pour les revues 1TOX et Radikal où il interviewe les rois du graffiti tels que Quik, Dondi ou encore Phase II.En 2004, Jean Moderne crée Black Market, une série de toiles s’inspirant de l’énergie ambiante des quartiers populaires de Barbès à Ménilmontant. Ce travail sur toile est fait de tags, lettrage réalisé à la bombe et des graffs peints sur les camions des primeurs.